ENLACEMENTS

Dessin au rottring

Des corps sans regard. Des bras qui s’enlacent, se perdent, des doigts qui se croisent,
s’accrochent, s’enchevêtrent. Le trait révèle le geste, un geste significatif, un geste codé, un geste commun. 

Cette série a été faite à partir de photographies récupérées, triées, où des couples posent face à l’objectif. Ils sont immobiles, nous regardent. C’est à travers la gestuelle et l’attitude qu’ils
manifestent leur union, le lien qui les rassemblent à ce moment présent. L’absence de visage deshumanise ces accouplements, et met davantage l’accent sur le geste qui devient qu’une chorégraphie dictée.